l’Égypte secrète

Il est incontestable que l’Égypte est l’une des plus anciennes civilisations initiatiques, ayant laissé de nombreux documents nous informant des relations entre le visible et l’invisible, mais aussi sur le « comment » de la préparation de notre future vie dans l’au-delà.

Les arcanes magiques, les savoirs ésotériques parfois complexes de cette civilisation millénaire, restèrent longtemps cachés aux profanes. Les Égyptiens ne confiaient pas les mystères qu’ils détenaient à toutes et tous. Un tel savoir se méritait mais surtout, était  réservé aux dignitaires, au pharaon et à une caste de privilégiés.

La religion Égyptienne était initiatique. Le petit peuple, qui n’en détenait que les images et autres icônes, se contentait souvent d’honorer des légendes simplistes, de nombreux dieux, des symboles accessibles.

Hérodote, historien grec, a pu assister à des initiations et des nuits cérémoniales que les Egyptiens appelaient « Mystère ». Il nous raconte dans ses écrits les mythes les plus célèbres de l’Égypte en nous contant la légende d’Osiris.

Osiris fut assassiné puis démembré par son frère Seth. Isis, épouse et sœur d’Osiris, ramassa les morceaux un peu partout dans le monde et parvint à reconstituer celui qu’elle aimait. Puis, elle emmena les restes d’Osiris à Abydos ou, avec l’aide de Thot, gardien des connaissances initiatiques, elle redonna vie à son époux.

Premier constat: Nous pouvons survivre à la mort. Tel est le premier enseignement du message ésotérique Égyptien.

Pour mériter ce don formidable, il fallait être initié, purifié puis présenté à la divinité. L’initié se nommait le mystagogue. On lui présentait la divinité et il devenait alors « maitre de l’éternité » en s’unissant avec Osiris. On en sait guère plus car les témoignages sont rares, mais l’on apprend lors de certains déchiffrages, que l’initié participait à une purification, était questionné sur ses motivations… On lui apprenait les formules à savoir afin de se préparer aux cérémonies des mystères… L’initié respectait des règles stricts, au sein d’une hiérarchie assez complexe dont un gardien assurait le bon fonctionnement.

Souverain incontesté, Pharaon est l’initié complet, plus légitime pour les Egyptiens que tout autre vivant, y compris les prêtres pourtant seuls caste autorisée à approcher la divinité.

Pharaon est le grand prêtre absolu pour le peuple. Sa naissance est vue comme divine. Le grand prêtre officiel devient alors naturellement un subalterne. Car Pharaon est perçu comme un homme-dieu et seul au départ à pouvoir prétendre naturellement à une vie après la mort.

Les prêtes aussi, parfaits initiés, pouvaient envisager de survivre dans l’au-delà. Tout est donc relié à l’éternité de l’âme.

Il existe également des prêtres « ordinaires ». Leur fontcion est de servir la divinité mais leur prétention divine est inférieure et leur sort est proche de celui du simple citoyen.

Le message initiatique Égyptien est donc entièrement tourné vers l’éternité de l’âme et la vie après la mort. Un long travail de préparation est donc indispensable afin de s’ouvrir à cette nouvelle existence promise. Pour se familiariser avec ce monde nouveau en devenir il existe un outil que l’on nomme « les livres sacrés ». Ces documents précieux étaient consultés dans les temples et réservés aux initiés afin qu’ils se familiarisent  avec les formalités de voyage et le nouveau monde à appréhender.

« Le livre des deux chemins » notamment, explique l’itinéraire, les pièges et toutes les formules mystiques indispensables du monde des morts. Une carte complète des lieux est disponible, ce qui permet d’atteindre les lymphes salvatrices d’Osiris. Elles seules permettent d’obtenir la vie éternelle. Sans accès à cette lecture, impossible de trouver la juste voie.

Téléchargement gratuit

Un autre ouvrage important est « le livre des morts ». Ce livre était destiné à tous les publics. On se le procurait moyennant finance et cela permettait une certaine démocratisation de la religion. L’ouvrage prévenait des dangers de l’autre monde.

Nous sommes loin, à ce jour, d’avoir découvert toutes les subtilités d’une mystique à l’origine de nombreuses influences et reconnue comme l’une des  mères de toutes les sociétés ésotériques. Loin de prétendre tout comprendre, il nous parait utile de préciser, malgré des recherches poussées, que nous commençons seulement à décrypter l’ésotérisme des premiers Egyptiens.

Une chose est certaine, pour eux Dieu nous offre la possibilité de renaitre et de construire ici et maintenant les outils d’une nouvelle existence à venir.eboox.fr



Note Google:
[5]
EBOOX 2019 Lectures: 114 vues

Fermer le menu